AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Neko City 2 est un forum de rp (Role Play)
 

Partagez | 
 

 Perle de printemps [Pv Aniyu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 12:04:17

-Hey ! Réveille toi !

Un homme, d’âge apparent d’une quarantaine d’années, balança un seau d’eau froide à la tête d’une petite créature allongée à même le sol, dormant. Cet humain respirait le mauvais côté de la conscience de tout son être ; ni grand ni petit, il était mince, mais pas une belle minceur : on aurait dit un rapace dont chaque parcelle de corps était rapiécée, comme si le quadragénaire avait été pincé, cousu et décousu plusieurs fois. Ses petits yeux noirs perçants étaient presque effrayants pour les êtres de faible nature, et ses courts cheveux bruns grisant étaient en bataille. Mais désintéressons-nous de lui pour regarder plutôt la victime de son acte. Celle-ci s’était brusquement réveillée en se redressant plutôt vite, preuve de sa surprise. N’appréciant pas apparemment ce contact froid et mouillé, elle crispa ses paupières et s’ébroua si l’on peut dire, plissant le nez, un air véritablement mécontent et boudeur enfantin se traçant sur son visage de jeune fille. Elle rouvrit ses paupières, et en voyant l’homme, elle laissa échapper un hoquet de stupeur : il la fixait avec une perversité et une méchanceté telle que même la personne la plus naïve au monde en aurait été touchée ! Et pourtant, il en avait tout à fait le droit, la demoiselle se trouvant de lui n’étant qu’une neko.

Qu’est-ce-donc que cette appellation étrange ? Juste le nom donné à une race mi-humaine mi-féline, créée par les humains et pour ces-derniers. En effet, les hybrides n’étaient que des esclaves ici, et ce depuis un certain temps déjà. Et on avait de nombreuses preuves pour confirmer l’existence de ces créatures réduites à un état de servitude : la jeune fille ici présente était elle-même un exemple flagrant. Ses longs cheveux blonds, trempés, des mèches collant sur ses tempes, étaient effectivement surmontés de deux oreilles de chat de même couleur que sa chevelure. Elle possédait même une queue féline, et belle et bien réelle, vu qu’elle bougeait derrière elle, décrivant un mouvement gauche-droite ! Les lèvres de la petite chatte s’entre-ouvrirent, et un miaulement mécontent s’en échappa, en une sorte d’exclamation :


-Meeow !

L’homme eut un sourire dédaigneux. Il voulut poser des questions à la jeune fille, mais elle ne répondait pas, disant juste des onomatopés et des miaulements. Ce ne fut que lorsqu’il lui demanda son prénom qu’elle réussit à articuler, assez difficilement et apparemment après un effort de mémorisation important :

-Ha.. ru.. ko.

Il empoigna assez fortement l’hybride par le bras et l’amena dans une autre pièce. Là, se trouvaient plein d’êtres semblables à la jeune fille, qui miaulaient, pleuraient, se taisaient, feulaient, mangeaient dans des gamelles ou dormaient. Le vendeur de ce qui était une animalerie, car ces êtres n’avaient même pas le statut d’être humains, se dirigea vers une cage se trouvant en l’air, suspendue à plus d’un mètre du sol, une épaisse chaîne la retenant au plafond. Et là, une fois la porte ouverte, il y poussa sans plus de ménagement la neko avant de partir. L’adolescente, car elle ne semblait pas bien vieille, regardait la pièce de ses grands yeux verts feuille, pleins d’innocence et aussi, d’inquiétude et de peur à cet instant. Elle ne portait que des vêtements assez légers pour un hiver si rude : elle n’avait en effet qu’un jean taille basse, elle ne portait pas de chaussures, et son haut n’était qu’un genre de blouse légère, s’arrêtant au niveau de la ceinture du pantalon, et laissant les épaules nues. La neko portait également des bandages : un sur sa gorge, l’entourant entièrement, et un autre sur son bras droit. Apparemment, il lui était arrivé quelque chose.

L’animalier, qui était partit depuis quelques minutes maintenant, revint et déposa sur le côté extérieur de la cage faite de barreaux de fer une pancarte, où étaient notées plusieurs informations sur la neko, dont la queue fouettait présentement l’air :


Neko femelle.
Prénom : Haruko
Age : Environ 17 ans.
Caratéristiques : Amnésique, ne sait pas parler.
Des tests ADN ont prouvés qu’elle est une « pur sang » !
Prix : A débattre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 13:07:36

Suffisait-il de se poser une question bête pour se retrouver atteint de bêtise ? Pas nécessairement, à ce qu'il semble. Pourtant, le jeune qui arpentait là cette rue commençait à se demander si cette ribambelle d'interrogations qui lui traversaient l'esprit n'étaient pas une preuve de son idiotie. Ces derniers temps, il faut dire qu'il avait eu de quoi penser, mais surtout de quoi se tourmenter. Sans doute ne pouvait-on avoir que ce que l'on méritait, dans ce monde. Aussi devait-il mener une existence particulièrement détestable pour en être arrivé là. Bien sûr, son état mental ne se voyait pas extérieurement, et la culpabilité s'efforçant de le ronger n'apparaissait nullement sur ses traits. Encore heureux. Mieux vaut poser une question et avoir l'air imbécile un instant, que de ne pas la poser et l'être toute sa vie, se dit-il finalement. Un soupir vint soutenir ses propos inaudibles, alors qu'il traversait une nouvelle avenue pleine de gens et de poudreuse.

La neige avait tombé abondamment, ces derniers jours, recouvrant les pavés, et faisant disparaître les routes sous une épaisse couche blanche. C'était, selon Aniyu, la meilleure chose qui lui soit arrivée depuis pas un bon moment. Et même s'il n'était pas du genre à ressasser le passé pour s'encombrer l'esprit, il pouvait difficilement éviter de penser à toutes ces belles conneries illusoires qu'il avait vécu dernièrement. Dans l'absolu, effectivement, tout allait bien. C'était juste retrospectivement, et durant un temps relatif que tout s'était joué. Ses tracas n'étaient que le résultat d'une époque mal gérée, et qu'il avait cru pouvoir laisser couler tel un simple épisode de sa vie. Mais non, il n'en était rien. Il avait trop profité du bonheur, et cela n'avait pas du plaire à tout le monde. Foutu destin...
Acceptant malgré tout les travers de son existence, le jeune homme aux longs cheveux blonds ressera son long manteau noir lui descendant jusqu'aux chevilles. En dessous, il ne portait qu'un tee-shirt blanc surement trop juste, et un jean quasiment neuf. C'est pourquoi il fallait songer à se protéger du froid, plutôt que d'attraper un virus à la con. Remettant son col en place, il passa bientôt sa main dans ses cheveux pour les remettre en place. Ceux-ci gênaient sa vue, à cause de ce vent glacial. Regardant finalement là où il était arrivé, il se rendit compte que son instinct marchait encore plutôt bien. Même si venir à l'animalerie n'était pas son but, il semblerait que le hasard en ait, une fois de plus, décidé autrement.

Ce serait juste pour échapper au froid, s'était-il dit alors. Il n'avait strictement rien à gagner en entrant ici, de toute manière. Hormis le fait de pouvoir se réchauffer un peu dans ce endroit parfaitement tempéré, il ne comptait certainement pas se faire avoir à acheter de nouveau une de ces stupides créatures. Et dire que l'on accusait les humains d'être responsables de tous les malheurs. Chacun des hybrides qu'il avait eu jusque-là avait fini par disparaître dans la nature, ce qui n'était décidément pas la meilleure solution pour lui. Qui plus est, avec ce moral qu'il se payait, il ne gagnait plus vraiment sa vie aussi bien qu'avant. L'attirance pour ces mi-félins lui avait gâché la vie.
Se frottant légèrement pour ôter la neige de sur ses épaules, bien qu'elle ne tombe que très faiblement, il ferma la porte derrière lui. Le calme revint peu à peu à l'intérieur. Les néons de l'animalerie lui rappelaient décidément des choses qu'il aurait préféré oublier, mais c'était trop tard pour faire marche arrière. Ne se préoccupant pas de l'arrivée ou non d'un vendeur, il entreprit de faire un petit tour entre les cages, comme cela lui était souvent arrivé. Qui sait ce qu'il y trouverait.
C'est donc avec d'un pas nonchalant, paisible et tranquille, qu'il commença à parcourir les allées de ce lieu. Les cages étaient toujours disposées de la même manière ou presque, seuls les animaux à l'intérieur changeaient. C'est donc ce qu'il s'attela à regarder, silencieusement, faisant glisser ses yeux sur les petits hybrides enfermés. Deux ou trois fois, il s'arrêta mollement pour observer avec plus d'insistance. Mais convaincu qu'il ne devait se laisser avoir, il continuait sa route. Ce n'est que quand il parvint devant une cage suspendu, comme il y avait peu, qu'il ralentit une nouvelle fois l'allure. Dans celle-ci se trouvait vraisemblablement une gamine aux longs cheveux blonds. Ils l'étaient autant, si ce n'est plus, que les siens. Mais malgré le fait qu'il ne tombe pas de neige dans ce magasin, ils étaient tout aussi trempés. Se posant quelques questions qui resteraient sûrement sans réponse, il l'analysa un petit moment encore. Ses grands yeux verts lui donnaient une étrange impression...
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 13:29:45

La neko était tout simplement inquiète et craintive à ce moment même. N'oubliez pas qu'elle est amnésique, et dans ce cas, elle ne se rappelle plus la relation dominant-dominé, maître-esclave entre les humains et ses congénères. Alors, quand on ignore cela et qu'on se retrouve dans une cage suspendue dans les airs, y a de quoi se poser des questions, n'est-il pas? Dans un premier temps, la mi-femme mi-chatte était restée au fond de sa cage, observant le tout autour d'elle. Ses yeux parcouraient lentement les moindres recoins qu'elle pouvait bien voir de cette vaste pièce. Et par chance, elle possédait une capacité d'adaptation assez grande, et une bonne intelligence. Au moins, ses qualités (et défauts) étaient toujours là! Aussi, lorsqu'elle vit que plusieurs des personnes lui ressemblant partaient avec d'autres gens, qui eux ne possédaient pas d'attributs félins, elle comprit que tôt ou tard, quelqu'un viendrait la chercher. Mais elle n'avait absolument pas envie de rester dans cette cage sinistre!

Elle commençait à réfléchir, en son fort intérieur. Eh oui, ce n'est pas parce qu'elle avait perdu la mémoire qu'elle était simple d'esprit! Même si, par la suite, elle aura probablement des gestes pouvant le faire penser... C'est alors qu'un autre homme s'approcha de sa cage, et l'ouvrit. Se réfugiant tout au fond, par prudence, Haruko l'observa cependant avec des yeux curieux. Venait-il la chercher pour sortir dehors, comme certains qu'elle avait vu disparaître derrière la porte d'entrée de ce genre de magasin? Hélas, ses espoirs furent bien vite déçus: l'homme n'était là que pour lui amener une gamelle de lait et des biscuits. Une fois cela déposé dans la cage de l'hybride, il s'en alla. Les oreilles de la neko se baissèrent en arrière, sur son crâne, exprimant sa déception, sa frustration. S'il y avait bien une chose de claire, c'est qu'elle ne voulait pas rester en ces lieux encore bien longtemps. Cependant, l'appel du ventre se faisait de plus en plus fort; et elle délaissa ses préoccupations pour rassasier son pauvre petit bidou affamé.

Elle s'intéressa en premier lieu aux petits gâteaux. Elle voulut les saisir, mais ils étaient trop fins pour ses doigts, qui semblaient eux-mêmes avoir oublié comment saisir les petites choses. C'est comme si, au niveau du fonctionnement de son corps et de son vocabulaire, de ses expressions, elle était presque totalement revenue à l'état primitif du chat. Mais rassurez-vous, c'en est bien loin pour ce qui est de son esprit et de sa perception des choses, qui lui est bien resté intact. Et tant mieux, car c'est tout ce qui peut lui permettre de ré-apprendre à parler la langue humaine, un jour, peut-être! Durant cinq minutes, la petite chatte s'essaya à saisir les appétissants petits mets se trouvant devant elle, mais elle n'y arrivait définitivement pas. Avec un soupir de mécontentement et de solitude, elle se tourna vers la gamelle de lait. Et là, dans un réflexe naturel, elle se mit à quatre pattes, et sa langue légèrement râpeuse vint chercher le liquide qui se révéla délicieux à son goût. Avec délectation, elle se régala de cette boisson qui était en plus chaude, la réconfortant de la fraicheur l'envahissant peu à peu à cause du seau d'eau qu'on lui avait lancé dessus, malgré la température tout à fait normale de la pièce!

S'asseyant à nouveau normalement après avoir totalement finit sa gamelle, la neko se lécha les babines. Puis, ses yeux parcoururent de nouveau la boutique, elle ne regardait plus devant elle. Et qu'elle surprise lorsqu'elle vit un homme, grand et jeune, un humain, se tenir face à sa cage, alors qu'elle ne l'avait pas sentit approcher! Elle en eut même un léger sursaut. Elle le regarda avec curiosité, puis prit entre ses doigts fins une mèche de ses propres cheveux. Son regard allait de sa chevelure à celle de l'homme, et remarquant un point commun entre eux, un sourire vint illuminer son visage, depuis la première fois depuis qu'elle était arrivée. Elle avait besoin de s'identifier à tout et à rien, dans ce monde où elle se retrouvait totalement perdue. Elle lâcha sa mèche et pointa son doigt sur sa poitrine. Elle dit alors, avec un peu de difficulté à prononcer:


-Ha.. ru.. ko!

Et, n'ayant pas la notion d'impolitesse, et ce geste lui semblant tout à fait naturel, elle pointa son doigt vers l'homme, pour lui demander comment lui, il se nommait. Elle n'avait pas, en plus de la notion des différents moeurs, la réalité de la relation maître/esclave, même si elle en avait un aperçu par le fait qu'elle soit enfermée. De ses grands yeux verts, elle observait l'homme avec enthousiasme, laissant son doigt pointé vers lui, jusqu'à ce qu'il réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 14:07:22

Depuis longtemps déjà, Aniyu était plutôt du genre à observer avant d'agir. Bien que son physique puisse faire penser le contraire, et que bien des hybrides, ou même des humains, avaient senti un rien de frayeur les envahir à l'idée qu'il se serve de ses muscles plutôt que de sa cervelle, il n'était pas aussi primitif. Par contre, il paraissait évident que sur certains points, les nékos, eux, l'étaient. Ils avaient des gènes de chat, après tout. Et en plus, ils se permettaient d'avoir des gènes de descendants de singes, ce qui leur faisait un arbre de l'évolution assez original. Étaient-ils meilleurs ou pires que les hommes ? Cette question trouverait peut-être une réponse plus tard...
En tout cas, le représentant de la race humaine, ici-bas, continuait d'observer longuement cette charmante mais étrange petite féline. Quelque chose l'attirait chez elle, mais il ne saurait encore dire quoi. Alors qu'il allait passer son regard sur son corps afin de définir si c'était une particularité physique qui le faisait ainsi réagir, il la vit se pointer du doigt. Passant donc de ses yeux à sa poitrine, avant de revenir à son visage qui semblait légèrement réjouit, il attendit un moment, avant d'être sûr de comprendre. S'était-elle présentée à lui de cette manière ? Mais... Soit elle se foutait de lui, soit elle avait vraiment des gènes de singe. Donner son nom à la manière de Tarzan était une chose étrange, à n'en pas douter.

Quoique autre chose pouvait expliquer cela. Et comme Aniyu n'était pas vraiment le genre à laisser quelqu'un parler dans le vide pour se moquer de lui, il se dit qu'il fallait répondre. Bien entendu, il aurait pu simplement se contenter de sourire, et aller voir plus loin. Mais ç'aurait certainement été une marque de mépris envers elle, et elle ne méritait pas cela. Du moins, c'était son avis.
Aussi, le grand blond regarda de nouveau le doigt de la gamine, pour s'apercevoir qu'elle voulait vraiment qu'il se présente à son tour. Comment faire ? Devait-il copier sur elle, même si c'était parce qu'elle voulait juste rire de lui, ou prendre au sérieux cette difficile élocution ?

" Je m'appelle Aniyu... A-ni-yu. "

Articulant bien, il fit de nouveau glisser ses yeux sur elle. Mais cette fois-ci, pour la détailler un peu plus. Quel âge pouvait-elle bien avoir ? C'était vraiment une très jeune fille, en apparence. Si elle dépassait les quinze ans, c'était déjà pas mal. Mais peut-être que cet homme-là n'était pas physionomiste, après tout. Le fait qu'elle ait tant de mal à parler, et cet air timide, doux, craintif, pouvait la faire paraître plus jeune qu'elle n'était. Un rien de naïveté se lisait dans ses yeux, l'obligeant presque à ne regarder que ceux-ci pour essayer de la comprendre.

" Quel âge as-tu ? "

Demanda t-il finalement. C'était plus simple de faire cela, si elle était en mesure de répondre. Dans le cas contraire, il serait fixé sur le fait qu'elle ne savait pas vraiment parler ni compter. Ce pouvait malgré tout être quelque chose d'intéressant à corriger. Enfin non, il ne fallait pas oublier qu'il n'était pas venu ici pour s'encombrer encore davantage. Cette hybride était peut-être idiote, également. Bien qu'elle ne le semble pas, il ne pouvait pas se fier aux apparences. Il était évident qu'elle possédait une certaine curiosité, ce qui n'était pas pour déplaire au jeune homme, mais ce n'était probablement pas suffisant. La façon dont elle réagissait, et dont il l'avait vu boire quelques instants auparavant, dénotait quelques problèmes ou troubles du comportement...
Ah, et voilà qu'il la détaillait un peu plus, lui trouvant toujours un quelque chose d'intéressant, d'attirant, pour éviter de quitter sa proximité. De toute façon, il avait le temps. Même si ce n'était pas une raison pour rester collé à cette gamine soi-disant analphabète, il pouvait rester encore un peu. Et puis, la voir comme une imbécile n'était qu'une conjecture qu'il préfèrerait éviter, ne serait-ce que durant ce moment où il était avec elle. Lui souriant donc, et admirant ses longs cheveux blond, il fut tenté d'aller les effleurer. Et c'est ce qu'il fit, d'un geste peut-être moins doux qu'il ne l'aurait cru pour approcher, mais pour ensuite les laisser glisser entre ses doigts délicatement...
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 19:28:52

La jeune fille ne voulait absolument pas être prise pour une idiote. Elle se débrouillait avec le peu de moyens qu'elle possédait pour communiquer, et c'était passablement pénible, alors si en plus on la croyait être cruche! Aussi eut-elle un léger froncement de sourcils en voyant l'homme hésiter lorsqu'elle le pointa du doigt. Pensait-il donc qu'elle se payait sa tête? Ce serait donc bien dommage. Mais finalement, il finit par lui répondre, disant plusieurs fois le même mot. Alors, la petite neko voulut le répéter, mais au début, elle ne réussit qu'à produire quelques miaulements étouffés, ressemblant vaguement à des syllabes. Elle avait bien sûr baissé son doigt depuis longtemps, et une moue boudeuse se traçait sur ses traits lorsqu'elle échouait dans ses tentatives d'élocution. Finalement, un doux son sortit enfin de sa gorge:

-Ani..yu.

Un nouveau sourire, plus bref mais tout de même bien là, s'étira sur ses lèvres délicates. L'hybride se laissa observer, patiente. Elle observait un peu tout, et vit un nouveau neko partir, un animalier décidant de le sortir de sa cage et utilisant une clef pour cela. Mais l'humain se trouvant face à la cage d'Haruko reprit l'attention de cette-dernière, qui retourna son visage pour le regarder. Il lui sortit une suite de mots qu'elle ne comprit absolument pas. Mais, elle décida de faire un effort. Après tout, si elle arrivait à prouver qu'elle n'était pas bête, elle pourrait sortir d'ici! En plus, il semblait gentil ce monsieur... Mais elle avait beau creuser ses méninges, elle ne trouvait rien. Alors, elle haussa les épaules, montrant son ignorance. Cependant, elle avait bien vu quel'animalier avait noté quelque chose sur la pancarte, et elle avait remarqué que beaucoup d'humains s'intéressaient à ces bouts de cartons où le vendeur écrivait des choses dessus. Peut-être cet homme n'avait-il pas remarqué son affiche à elle!

Passant son poignet et sa main entre les barreaux, elle posa le bout de son index sur cette pancarte, désignant ce que l'animalier avait affiché. Quand il passa ses doigts entre ses mèches de cheveux, elle eut un mouvement de recul premièrement, surprise de l'avancée rapide de l'homme. Mais finalement, elle s'immobilisa, montrant qu'elle avait comprit qu'il ne lui voulait aucun mal. Elle avait envie de demander quelque chose à Aniyu, mais elle ne savait pas vraiment comment s'y prendre. Elle réfléchit durant quelques instants, levant les yeux au ciel, laissant ainsi le temps à l'homme de lire la pancarte. Et finalement, elle le rappela à elle s'en essayant de s'écrier, bien que sa voix reste modérée, dans un timbre un peu timide mais décidé, dans un demi-miaulement:


-Aniyu!


Attendant qu'il pose ses yeux sur elle, elle lui désigna du doigt les deux-trois petits gâteaux étant devant elle. Puis, elle essaya de les attraper. Mais comme pouvait le voir l'homme, ses gestes n'étaient pas assez précis pour cela, comme si elle avait oublié comment faire pour saisir les petites choses. De toute façon, s'il avait lu le papier la représentant, il pourrait comprendre que son amnésie était allée jusqu'au niveau corporel! Haruko releva ensuite les yeux vers lui, le fixant quelques secondes.. Avant de pousser un des biscuits vers lui. Il pouvait prendre ce geste comme il le voulait, mais dans l'esprit de la demoiselle, elle voulait qu'il lui tende le gâteau ou qu'il lui montre comment faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 20:44:31

Il n'y a pas à dire. Les cheveux de la jeune fille étaient tout ce qu'il y a de plus soyeux. Malgré qu'ils soient encore humides par endroits, cela n'était nullement gênant. Il les sentit alors sous ses doigts pendant un instant qu'il laissa s'éterniser. Il aimerait sûrement s'y attarder encore s'il le pouvait. Mais son esprit refusait de réellement céder. Il ne devait pas prendre de nouveau néko, aussi gentil, mignon, délicat, ou attendrissant soit-il. Il fallait qu'il se contente d'observer la gamine et se satisfasse de cela. Ses yeux se fermèrent donc lentement à cette idée, pendant qu'il cherchait à ce résoudre à l'inévitable. Qui plus est, elle était docile...
Fronçant les sourcils, il essaya de ne pas penser positivement. S'il se laissait influencer par lui-même, ce ne serait pas gagné pour résister à la tentation. Il souleva malgré tout ses paupières pour voir ce que Haruko souhaitait lui montrer. Reculant un peu la tête, il aperçut donc l'écriteau auquel il n'avait pas fait attention. Le lisant rapidement, il tourna finalement la tête vers elle, avec une expression nouvelle. Même s'il n'était pas vraiment du genre à montrer grandes émotions, sinon par quelques sourires par-ci par là, il pouvait s'efforcer un minimum. Quoique là, c'était peut-être inconscient. Son regard resta presque dans le vague mais s'accrochait aux yeux de l'hybride.

Ainsi, il avait eu raison, sans que ce soit vraiment le cas. La néko avait bien un problème d'énonciation, puisqu'elle ne savait pas parler. En même temps, à son âge, était-ce plutôt lié à l'amnésie ou à un manque d'éducation ? Elle ne paraissait pas être une idiote, bien qu'il soit possible d'en douter. Jusqu'à présent, il semblait qu'elle avait fait son maximum pour se faire comprendre. Si cela ne marchait, peut-être était-ce aussi à cause du récepteur. En tout cas, sachant maintenant ce qu'il en était, il s'assura de faire ce qu'il pourrait pour l'aider à s'exprimer. Temporairement...
Y avait-il un quelconque intérêt à discuter plus longuement avec elle ? Les minutes passaient, et voilà qu'il se montrait plus attiré par elle, comme si chaque seconde les soudaient davantage l'un à l'autre. Tout cela allait mal finir, tel que c'était partit. Il s'attendrissait trop. Et même maintenant, alors qu'il entendit sa petite voix fluette ressemblant étonnamment à un miaulement, il ne pouvait que se montrer amusé. Son regard enjoué suivit ce qu'elle montrait maintenant. Des gâteaux ou un genre de biscuits. En tout cas, c'étaient des petites friandises qu'un des vendeurs avait du lui apporter un peu plus tôt. Et juste à côté, il y avait ce bol de lait.

" C'est un sacré handicap que tu as là... mais tu es une petite chatte très mignonne et attendrissante, ce qui compense. "

Parlant à moitié pour lui, puisqu'il se doutait qu'elle ne pourrait tout comprendre à sa façon de voir les choses, il plissa un instant les yeux en l'observant. Et ses pupilles descendirent lentement pour venir retrouver ce gateau qu'elle avait approché. Par ce procédé millénaire, et certainement bien plus ancien que cela, qu'était la préhension, il saisit le petit morceau dans sa main. Il lui montra, en faisait tourner son poignet, que son pouce était opposé aux autres doigts, ce qui permettait de pincer pour attraper. Mais cela, probablement qu'elle le percevrait mieux s'il prenait le temps de lui expliquer. Or, il n'en avait pas spécialement, de temps à perdre. Même s'il ne serait pas forcément perdu, et qu'il pourrait prendre un plaisir évident à lui apprendre tout un tas de choses, il hésitait encore. Douter, s'était déjà bien, comparé à sa situation de départ. Si cela n'avait tenu qu'à lui, et qu'il n'avait pas eu en mémoire toutes ces émotions concernant sa cohabitation avec les nékos, cela n'aurait pas posé de problème. Évidemment...
Mais depuis quand se référait-il au passé pour agir ? Même si ce type de rapprochement permettait d'éviter que ne soit refaites des erreurs similaires, n'était-il pas quelqu'un de vivant avant tout ? L'erreur était et serait toujours humaine, quoi qu'il arrive. Le risque pouvait en valoir la chandelle. Soupirant alors légèrement, il attrapa la main de l'hybride à l'aide de la sienne, sans grand ménagement dans ses gestes, bien qu'il sache qu'elle pourrait s'effrayer. Qu'importe, si la confiance régnait, il devait pouvoir faire cela. Dans le cas contraire, ce n'était même pas la peine de continuer à la côtoyer. Regardant ce qu'il faisait, il entraina sa fine main aux longs doigts délicats vers un second petit gâteau, et l'aida à le saisir en lui appuyant doucement sur le pouce et l'index. Bientôt, le biscuit était entre ses doigts. Aniyu releva donc les yeux pour lui sourire sobrement, tout en portant sa propre main à la bouche de Haruko pour qu'elle croque dans la friandise...
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 21:02:29

Remarquant qu'Aniyu s'intéressait désormais au panneau affiché sur le devant de sa cage aux barreaux de fer, la petite neko sourit, satisfaite. Plus le temps allait, et mieux elle se faisait comprendre, malgré la barrière du language qui était, il faut l'avouer, assez inconvéniente. Une fois qu'il eut un minimum de temps pour observer l'annonce concernant l'hybride, celle-ci l'interpella en miaulant à moitié, involontairement. Elle désigna les petits gâteaux devant elle, et lui fit comprendre du mieux que possible qu'elle avait besoin d'apprendre comment on pouvait bien faire pour s'en emparer. La petite chatte entendit les paroles du maître, mais n'y porta pas plus d'attention que cela, ressentant qu'il se parlait à lui-même en quelques sortes.

Et alors, l'humain présenta le signe de sa compréhension en s'emparant du biscuit qu'elle avait rapproché de lui. Alors commença l'étape de l'apprentissage. Et, même si ça semble tout bête à n'importe qui de saisir un biscuit, il faut imaginer que, dans ce cas précis, Haruko était comme un petit bébé commençant à voir ce qui était autour d'elle. Oui, il fallait le prendre comme ça, sinon on la prenait pour une cruche loin d'être née de la dernière pluie, ou alors comme une énergumène se fichant royalement de nous. Or, c'était loin d'être le cas. Avec attention, l'hybride mi-fille mi-féline observa Aniyu prendre le gâteau d'une manière tranquille, observa son pouce sur une partie du gâteau et d'autres doigts sur l'autre côté. Elle regarda sa propre main et observa ses doigts, faisant un repérage rapide pour l'exercice pratique qui n'allait pas tarder.

Et en effet, cette suite de l'apprentissage arriva bien vite. L'homme prit, de manière ni douce ni brutale pour autant, le poignet et le bas de la main d'Haruko. Etant déjà assez bien mise en confiance, et bien qu'un minimum craintive, l'hybride n'eut qu'un léger haussement de sourcils, dénonçant sa surprise, mais rien de plus. Elle se laissa faire sans opposer nulle résistance, et continuant d'observer avec toute l'attention qu'aurait une élève appliquée face à son maître d'école. Puis, Aniyu lâcha la main de l'adolescente, qui sourit, toute fière de tenir ce ridicule biscuit entre ses doigts. Puis, elle remarqua le biscuit tendu par l'homme. Elle s'en approcha, et mordit dedans, faisant attention de ne pas entâmer les doigts de l'humain par la même occasion. Elle laissa tomber le biscuit qu'elle tenait sur le sol froid de sa cage, et le reprit d'une manière rapide, sans faute. Toute contente, la neko avait ses oreilles félines de redressée, et sa queue droite, bougeant légèrement à son extrémité.

Se rapprochant des barreaux de sa cage assez rapidement, elle déposa ses lèvres sur les doigts encore posés sur le bord de la prison de fer d'Aniyu, y laissant un baiser et une petite léchouille. C'était sa manière de remercier, pour l'instant du moins. Et il faut avouer que c'était plutôt attendrissant. Motivée, elle mangea les deux biscuits qui restaient dans sa cage. De légers frissons la parcouraient par instants, étant donné que l'eau avait glissé sur sa peau. La conséquence était tout simplement qu'elle avait froid, vu qu'elle était habillée assez légèrement. Elle leva ses yeux d'émeraude pour les poser sur l'homme, attendant des paroles, des gestes, quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mar 16 Fév - 21:40:17

Haruko était la chose la plus étrange que le jeune homme ait vu depuis un certain temps. Elle n'était absolument pas désagréable. Et sa façon de se comporter, même si elle était assez étonnante, passait plus pour amusante qu'ennuyeuse, aux yeux d'Aniyu. Il lui avait fait comprendre de quelle façon il convenait d'attraper un biscuit, ce qui n'était ni la chose la plus complexe au monde, ni la plus simple. Cela lui permettait au moins de pouvoir évaluer brièvement le niveau d'aptitude de cette gamine. Ca n'allait pas bien haut, mais c'était toujours ça. Aussi, il la regarda manger les autres gâteaux par la suite, avant de s'apercevoir qu'elle s'était approchée subitement de lui.
Bien qu'il n'ait absolument pas peur d'elle, ce geste le troubla. Sans lâcher les barreaux, il recula son buste vaguement, un instant avant de comprendre ce qu'elle faisait. Il retira donc sa main après qu'elle l'ait doucement embrassée, et regarda ses doigts humidifiées par sa salive et ses petits coups de langue. Voilà qui était amusant, mais certes inhabituel. Le jeune homme en venait à se demander ce qu'il faisait là avec un tel hybride. Celle-ci n'était pas bête, mais agissait d'une manière parfaitement anti-conventionnelle. Un sourire apparut alors sur son visage à cette pensée. Elle ne serait jamais quelqu'un de bien méchante.

Tout en la regardant, il essayait de sentir l'atmosphère, de savoir comment évoluaient toutes ces choses, et notamment leur relation. Dans son esprit, si ce n'était pas vraiment le fouilli, c'était tout de même dans un état plutôt confus. Il ne savait plus trop quoi faire avec elle. En même temps, l'envie de ne pas la laisser là se faisait de plus en plus pressante. Il tourna un court moment les yeux vers la pancarte et vérifia ce qu'il avait déjà lu : prix à débattre. Peut-être pourrait-il réussir à ne pas la payer trop cher, ce qui compenserait légèrement le doute dont il était assailli. Quitte à s'appauvrir, autant que ce soit le moins possible, même si c'était pour recevoir en échange une jeune féline aussi mignonne que celle-la.
Croisant les bras, et regardant une fois de plus sa main qu'elle avait léchée, il fit glisser ses yeux jusqu'aux longs cheveux de la néko. Ses pupilles parcoururent son corps assez peu vêtu, pour voir la finesse de son corps et de ses traits. Oui, c'était sans doute la meilleure chose à faire que de l'embarquer. Au moins, il ne regretterait rien. Et si jamais il en venait à s'en vouloir pour un quelconque motif, et bien tant pis. Il faudrait probablement du temps à cette gamine pour réapprendre à parler et à utiliser son corps correctement. Alors, d'ici-là qu'elle en vienne à se barrer pour lui fausser compagnie...

" Voudrais-tu... toi... venir avec moi...? "

Il lui posa cette question en insistant un peu plus sur elle et lui, la montrant du doigt avant de faire de même pour lui. C'était sûrement une façon un peu précipitée de vouloir l'emmener, mais il ne voyait pas comment faire autrement. Dans une telle situation, ils n'allaient pas pouvoir communiquer facilement. Pourtant, il aimait cela. Les échanges, aussi bien verbaux que corporels, ou d'autre manière que ce soit, étaient quelque chose d'extrêmement important pour lui. Sans doute était-ce une des raisons l'ayant poussé à vouloir retrouver une hybride, sans se l'être avoué à lui-même.
Recroisant les bras et se racla légèrement la gorge, il chercha un vendeur des yeux. Mais ne s'attardant pas à cela, il voulait surtout entendre la réponse de Haruko. Ou s'il ne l'entendait, il faudrait au moins qu'elle parvienne à lui faire comprendre à sa façon ce qu'elle décidait. Sans bien savoir s'il faisait devait vraiment lui laisser ce choix, Aniyu réajusta son manteau, se disant que de toute manière il repartirait, avec ou sans elle. Il semblait plus évident qu'elle le suivrait, puisqu'ils avaient réussi à tissu un lien, aussi infime soit-il. Mais après tout, peut-être serait-elle mieux ici, avec les siens, et que son apprentissage serait simplifié de cette manière. La regardant dans les yeux avec insistance, l'humain tentait de lire en elle, tout en voulait y voir paraître une envie de liberté, de quitter cette cage et de le rejoindre...
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 9:34:37

La demoiselle était plutôt contente, de voir que, malgré son incapacité à parler -dont elle était plus que consciente- elle arrivait à communiquer avec l'homme. Elle vit qu'il la regardait à nouveau, l'observant, la jaugeant du regard. Docilement, elle se laissa faire, ne trouvant pas ce regard plus gênant qu'autre chose. Puis, après quelques minutes, le grand homme blond formula quelques mots, en appuyant sur le 'moi' et le 'toi'. Haruko fronça les sourcils, cherchant ce qu'il voulait lui dire. Puis, une idée de ce qu'il voulait dire lui vint en tête. Soudainement enthousiaste, elle sourit, et désigna à Aniyu la porte de l'animalerie, puis lui et enfin elle. Voyant son expression approbatrice, la petite neko se réjouit. Ses oreilles, bien droites sur sa têtes, virent leur extrémités bouger légèrement, et il en fut de même pour sa queue de chatte. Bien qu'elle frissonne de froid, l'esclave semblait contente. Bien sûr, elle ne connaissait pas encore le concept de la soumission, même si elle semblait plutôt être du genre à se laisser dominer qu'à vouloir être la plus forte.

Un animalier passant près d'eux à cet instant précis, la petite hybride poussa un miaulement assez forcé au niveau de la force de sa voix. Et cet acte eut la conséquence qu'elle avait espéré: il se retourna vers elle, fronçant les sourcils. Avant même qu'Aniyu n'eut le temps de dire quoi que ce soit, la petite mi-femme mi-chatte désigna son très probable futur maître, puis elle-même, avant de pointer du doigt le trousseau de clefs que portait le vendeur à sa ceinture. Un sourire, entre amusé et dédaigneux, se traça sur le visage de l'animalier, qui s'approcha du probable couple maître/esclave. Retirant le trousseau de clefs de sa ceinture et choisissant la bonne clef, il demanda avec intérêt:


-Vous désirez acheter cette jeune neko monsieur?

[Désolée c'est court =s]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 9:49:55

[C'est vrai que c'est court tongue ]


Peut-être était-ce la plus grosse erreur de sa vie. Peut-être ne s'agissait-il tout simplement que d'une gaffe de plus. À moins qu'il ne soit question que d'un doute qui l'assaillait, et qui n'avait pas la moindre importance. En tout cas, Aniyu se demandait s'il agissait bien, à ce moment. Prendre avec lui cette néko était un acte à réfléchir, logiquement. Et voilà qu'il s'embarquait dans cette aventure en laissant son instant penser à sa place. Soit c'était de la folie, soit c'était une réaction purement primaire, mais pas forcément néfaste. En choisissant cette gamine, il reniait son engagement de ne plus adopter d'hybride, et laissait aller ses émotions. Disons que c'était une bonne chose, alors.
Suivant le petit manège de Haruko, il aperçut bientôt un vendeur qui s'amenait. Et inévitablement, il eut droit à la question la plus bête qui soit. Il aurait certainement pu répondre avec ironie qu'il venait juste emprunter la néko pour la journée, et qu'il la ramènerait, en l'état ou non. Mais ce ne serait pas du goût de ce type, et lui-même n'avait pas envie de s'éterniser avec celui-là.

" Je pense que je n'ai pas le choix, après tout. "

Ses yeux passèrent lentement de l'humain à la jeune fille enfermée, s'arrêtant quelques instants dans ses yeux d'un vert un peu terne.

" J'aimerais que vous me fassiez un prix, si possible. Après tout, elle n'est pas très compréhensible, ni très compréhensive. Pour la peine que cela va me demander de prendre, je mérite certainement une petite réduction. "

L'homme semblait prêt à faire ce geste commercial, mais peut-être n'était-ce qu'une façade. Connaissant tout de même le prix moyen que coûtait un néko, pour en avoir déjà acheté plusieurs, le grand blond sortit malgré tout quelques billets, décidé à ne pas en donner plus si rien ne lui était demandé. Il les tendit alors à son vis-à-vis qu'il observait maintenant. C'était un prix raisonnable sans être excessif, légèrement en dessous de la moyenne. En clair, c'était une bonne affaire, si cela marchait aussi bien. Et le futur maître n'avait aucun doute qu'il serait comblé avec une gamine aussi étrange et particulière que celle-ci. Aussi, il fit un geste de la main pour saisir les clés lui étant tendues avec scepticisme par le vendeur. Sans doute celui-ci hésitait-il encore à accepter cette offre. Mais Aniyu préférait malgré tout prendre les devants, et aller libérer sa nouvelle acquisition sans attendre.
C'est pourquoi il fit rapidement tourner la clé dans la serrure, regardant le visage de poupée de la mi-féline, avant de s'adresser à l'autre humain sans détourner les yeux.

" Il va me falloir une laisse, je pense... Je n'ai pas envie que son ignorance du monde, ou son amnésie, crée de problème... "
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 10:09:57

La neko, voyant les deux hommes entamer une discussion, s'en désintéressa alors quelques instants. Elle regarda autour d'elle un autre neko être emmené. Lui, tout contrairement à elle, semblait en colère et même effrayé de sortir de cet endroit. Mais pourquoi donc? Haruko n'en savait rien du tout, et elle en tira la conclusion qu'il n'aimait peut-être pas le collier qu'on lui avait mit autour du cou. En effet, à chaque fois qu'un hybride était acheté, on lui mettait un collier, souvent choisit par le maître, et parfois même un long lien que l'humain tenait par la main. La jeune chatte se demandait pourquoi ils faisaient ça, mais bon, s'il ne fallait que ça pour sortir de cette cage, ça ne la dérangerait pas trop... A moins que le collier ne l'irrite. Elle regarda en silence son frère de race être emmené, alors qu'il poussait sur ses talons pour résister. Bizarre... Peut-être qu'il n'aimait pas la tête de celui qui l'emmenait? Allez savoir.

Après quelques courtes minutes d'hésitation, le vendeur finit par accepter le marchandage d'Aniyu. Il prit l'argent que tenait l'homme aux cheveux blonds. La petite hybride, quant à elle, attendait, même si son maître venait d'ouvrir la cage, que l'animalier dise quelque chose. Car, même si elle ne comprenait pas le sens exact des mots de ces deux mâles, elle en percevait la signification globale. Avec un hochement de tête positif, le vendeur finit par dire:


-C'est d'accord. La laisse et le collier vous sont offerts. Les colliers sont près du comptoir, si vous voulez bien regarder. Je vais voir la réserve de laisses. Ah, et aussi, il y aura besoin de signer quelques papiers.

Haruko, ayant comprit ce qu'il avait dit, du moins concluant qu'elle était libre de sortir de sa cage, esquissa un sourire heureux. Elle voulut 'sauter' dans les bras de celui qui était, à ses yeux, son sauveur, mais une douleur brève et cinglante avait atteint son bras gauche, celui non-bandé. Le vendeur avait sortit son fouet, prévoyant le geste de la neko et croyant qu'elle allait s'attaquer à l'humain, et l'avait frappée avec. Miaulant de douleur, de petites larmes apparurent aux coins des yeux de la neko, qui était du coup tombée à terre. Elle ne comprenait pas pourquoi l'homme avait fait ça, et était effrayée. Se réfugiant derrière les jambes d'Aniyu, elle lançait des regards furtifs et un peu en colère envers l'homme. Elle était accroupie, tenant son bras douloureux. Le vendeur, ne sachant pas quelle réaction aurait son client, eut un sourire satisfait. Les oreilles d'Haruko étaient rabattues en arrière sur sa chevelure blonde encore humide, et malgré qu'on l'aie frappé, elle ne feulait pas, preuve de sa docilité. Cependant, encore une attaque et elle serait probablement bien moins sympathique. Un miaulement craintif, interrogatif sortit d'entre ses lèvres:

-Nyuu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 10:35:24

Les choses se passaient plutôt bien, pour le moment. Le jeune avait perdu ce qu'il tenait entre les doigts, mais était maintenant propriétaire de cette gamine. Que pouvaient bien signifier quelques bouts de papier contre une vie humaine ? Et même si cette existence qu'il venait d'acquérir, cet être fait de chair et de sang, n'était pas vraiment humain au sens strict du terme, il s'agissait d'un être doué d'un esprit, d'un instinct, d'un coeur et d'un corps, ce qui n'était pas rien. C'était pas mal du tout, à bien y réfléchir.
Aussi, Aniyu manqua d'attention un instant. Il n'aurait certainement pas du, car c'est là que le drame se passa. Au moment même où il retournait les yeux, il put entendre la douleur que la néko exprimait. Son regard passa donc furtivement de son bras à celui du vendeur. Et il comprit rapidement, pas besoin d'être un expert pour cela. Le fouet à la main, cet abruti venait de frapper son hybride. Alors, sans montrer d'expression de mécontentement, mais préférant les mots, et pointer son doigt sur l'homme, le grand blond réagit.

" Je te préviens. Si tu oses toucher encore ne serait-ce qu'un de ses cheveux, ou même simplement la regarder avec cet air aussi méprisant, je te jure que je vais te le faire bouffer ton jouet. Cette néko m'appartient, et tu ferais mieux de t'en souvenir. "

Les papiers n'étaient pas encore signés, mais qu'importe. Au diable la paperasse. Et advienne que pourra des ennuis et du reste. Aniyu attrapa le bras de la jeune fille pour l'inciter à se relever. Il avait abandonné l'idée d'une laisse. D'ailleurs, il n'avait fait cela que pour voir la réaction du type. Elle pourrait très bien se débrouiller de sans. Et puis, ce ne serait pas un mal de la voir évoluer en étant plus ou moins libre. De ce temps-là, les voitures roulaient au pas, il n'y avait pas grand risque.
Entrainant donc la charmante demoiselle à sa suite, il tourna le dos à celui qui s'occupait de cette vente. Maintenant que la somme était payée, il n'avait plus rien à faire ici. C'est pourquoi ses pas le menèrent vers la sortie, sans se préoccuper de quoi que ce soit d'autre. Il s'arrêta seulement une fois devant la porte, regardant Haruko et lui tenant les épaules pour s'adresser à elle.

" Reste bien auprès de moi, d'accord ? "

En fait, c'était sûrement inutile de dire ça, et il venait de s'en rendre compte. Malgré tout, il se gratta un instant la tête, avant de prendre sa longue veste et de la poser sur le dos de l'hybride. Elle n'était pas si petite que ça, puisque le vêtement ne frottait pas encore par-terre. Mais elle semblait nager dedans quand même. Le jeune homme veilla à bien fermer le manteau, sans s'occuper de si le vendeur le suivait ou non, et s'il pouvait être tracassé par son histoire de papiers. Si le fouet en venait à le démanger, et qu'il tentait de s'en prendre encore à l'hybride ou au nouveau maître, les choses se passeraient mal. De toute façon, il y avait des clients dans ce magasin, l'homme ne pouvait tout se permettre. Aniyu ouvrit finalement la porte de verre pour laisser entrer le froid. Déglutissant un peu en sentant ce froid le saisir, il essaya de se persuader que c'était vivifiant. Et il entraina la jeune blonde dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 11:01:52

Par chance, le fouet n'avait pas entamé la peau de la petite hybride, la rendant juste rouge et irritée. Levant les yeux vers Aniyu pour le voir s'attaquer au vendeur, la neko regarda en silence leur confrontation. Celle-ci fut d'ailleurs brève, vite réglée et la violence n'alla pas plus loin. Le nouveau maître d'Haruko prit fermement, mais sans brutalité, le bras de la petite chatte qui se releva alors. Elle était un peu chancelante, et elle serait sûrement plus à l'aise à marcher à quatre pattes, comme un chat. Mais dehors, la neige était tombée, en posant ses mains dans la neige, elle ne pourrait donc qu'attraper un coup de froid! Et puis, son éducation commençait dès à présent, étant donné qu'Aniyu l'avait sous sa garde, sous sa tutelle... Dites le comme vous le voulez. Elle fut assez étonnée que son maître, malgré son empressement, ne prenait pas de collier. Haruko ne le savait pas elle-même, mais, contrairement à la laisse, le port du collier est obligatoire pour tout neko, surtout s'il n'est pas accompagné de son maître, sans quoi on pouvait le prendre pour un rebelle. Cependant, ça irait, car les humains ont un délai d'une semaine pour en acheter un.

C'est alors que l'homme déposa son manteau sur les épaules de l'hybride, lui enfila correctement et le ferma. Surprise mais contente, la neko déposa un bisou sur la joue de l'homme pendant qu'il se penchait, ce baiser était moins humide que son précédent remerciement, lorsqu'il lui avait montré comment saisir un gâteau. Et un sourire radieux illumina son visage par la suite. Elle se sentait brusquement plus réchauffée. Haruko ne comprit pas les paroles d'Aniyu, cependant, elle resta auprès de lui, trop effrayée par ce qui venait de se produire. Et finalement, ils sortirent dehors. La rue dans laquelle se trouvait l'animalerie avait la particularité d'être plutôt calme, et étant donné qu'il y avait de la neige, il n'y avait présentement pas de circulation, ou presque. Tant mieux dans un sens, il n'y aurait donc pas de raisons pour lesquelles Haruko pourrait prendre peur. Elle se pencha en avant après qu'ils eurent fait quelques pas, et prit un peu de neige dans sa main droite, émerveillée. Mais elle la lâcha bien vite, étonnée par le froid de cette substance, bien que ce soit doux. Puis, la demoiselle reporta son regard sur son nouveau maître. Elle voulait essayer de lui parler, de formuler des phrases. Aussi fit-elle un effort de mémorisation assez conséquent, et elle demanda, un peu inquiète:


-Aniyu.. pas.. froid?

Contente d'avoir sortit ces quelques mots, les yeux de la neko pétillèrent. Maintenant, elle ne savait pas si elle avait été compréhensible, mais au moins, elle avait réussit à s'exprimer. Même s'il manquait quelques structures dans sa phrase, si elle était capable de dire ça sans qu'on lui rappelle ce qu'était le froid et en sachant employer -en partie- la négation, cela prouvait qu'elle ré-apprendrait sans trop de mal le language humain. Alors qu'elle respirait, Haruko vit un petit nuage se former devant sa bouche. Elle inspira, puis expira alors, et eut un petit rire en voyant tout un écran de brume se former lorsqu'elle souffla. Elle s'amusait sans que ce soit gênant, en attendant la réponse de l'homme. Une fois qu'il lui aurait donné un peu de vocabulaire, il devra lui expliquer tant de choses.. Ce qu'elle peut et ne pas faire chez lui ou avec lui par exemple, ou encore le fonctionnement de ce monde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 13:42:58

Il y aurait certainement un bon nombre d'éléments à étudier et à aborder, pour que la jeune fille retrouve une mémoire suffisante afin qu'un dialogue constructif s'élabore entre elle et lui. Pouvant lire dans ses yeux quelque chose qui se rapprochait de l'envie, de la curiosité, mais aussi de la capacité d'apprendre, le jeune maître ne doutait pas qu'elle ferait son possible pour y parvenir. Lui aussi prendrait du temps. Ça, au moins, il en avait.
Légèrement surpris tout de même lorsqu'elle vint poser ses lèvres sur sa joue, il la regarda un moment par la suite. Sa façon de remercier était particulière. Mais ils étaient maintenant dehors, et il parvint à se convaincre de ne plus y penser. Après tout, elle avait le droit de réagir comme une gamine.
Il observait néanmoins chacun de ses mouvements, jusqu'à remarquer son amusement dans la découverte. Si seulement lui aussi avait pu perdre la mémoire et tout ignorer de ce monde... En revanche, il n'aurait probablement pas aimé se souvenir, et renouer avec la réalité. Son seul atout était sa conscience, mais c'était également la chose la plus pénible et frustrante qui soit. Comment pourrait-il faire pour que la néko reste à vivre dans un monde rose au goût de miel ? Et surtout, devait-il faire en sorte qu'elle le perçoive ainsi ?

La réalité de la situation le rappelant, il cligna des yeux et les baissa sur l'hybride. Une question assez bien formulée, pour une débutante. S'il n'avait pas froid, ce n'était pas une raison pour l'ignorer et ne pas lui répondre, surtout après une telle démonstration de persévérance. Secouant donc la tête négativement, il joignit la parole au geste pour dire simplement non.
Se raclant modestement la gorge pour retrouver une capacité de parler qui soit suffisante, et énoncer correctement les propos qui viendrait, il s'occupa un instant du décor autour d'eux. Même s'il n'y avait rien qui mérite vraiment une grande attention, il existait toutefois un tas de chose qui pouvait intriguer une âme neuve et avide d'apprentissage. D'ailleurs, il arrivait lui-même à comprendre le tout de cet endroit, alors pourquoi ne pas tenter de l'expliquer ?
Hésitant à prendre la main de la jeune fille, il le fit néanmoins. Refermant la sienne, chaude pour le moment, sur ses doigts finement ciselés, il sentit un rien de réconfortant à cela. Aussi décida t-il de reprendre sa marche à destination de chez lui. En même temps, il se laissa dans une explication approximative des lieux, pour qu'elle puisse se familiariser avec. Il désigna de sa main libre chaque chose.

" La ville est un endroit vaste, très grand, où vivent les hommes, comme moi, mais également les nékos, comme toi. Ils s'abritent dans de grandes maisons, des immeubles, des appartements, qui sont des sortes de cabanes comme la cage d'où tu viens. Sauf qu'il n'y a pas de barreaux. Quoiqu'ils sont simplement invisibles... "

Il avait rajouté les dernières paroles pour lui-même, et trouvait finalement assez ridicule la façon dont il voulait faire comprendre le monde à la jeune fille. Il pourrait entrer davantage dans les détails, mais ne comptait pas la noyer de mots. Et puis, il y avait déjà assez de l'image, de tous ces détails insignifiants composants la totalité de ce lieu. Ce décor n'était qu'un ensemble, chaque chose était importante à un certain niveau, et il fallait tout connaître en partant du début pour tout appréhender correctement. Alors il fallait s'y prendre autrement. Il ne pouvait pas montrer les choses aussi facilement. Il commencerait lorsqu'ils seraient chez lui. Là, sûrement qu'il pourrait avoir toute son attention sans que le mouvement perpétuel des gens et des objets vienne encombrer son esprit et endurcir sa compréhension. Lui souriant légèrement, mais vaguement gêné de n'être pas suffisamment capable, il se doutait un peu qu'elle ne pourrait pas trop lui en vouloir...
Revenir en haut Aller en bas
Haruko

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 24
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 15:19:08

La jeune fille à moitié chatte avait bien l'intention qu'Aniyu lui réponde! Même si elle ne saurait pas le formuler, c'était tout de même la moindre des choses! C'est avec patience qu'elle attendit la réponse de l'homme, tout en jouant avec l'environnement qu'elle découvrait. Quand elle le vit faire un signe négatif de la tête et dire non, elle crispa les yeux un instant pour se concentrer et bien se rappeler de ce que voulait dire non. Puis, elle rouvrit ses paupières pour regarder l'homme avec joie. Elle était contente qu'il n'aie pas froid, tout simplement. Et heureuse aussi, d'avoir un maître qui apparemment, prendrait le temps de lui apprendre le language. Sa queue de neko, sous le manteau, était assez bien réchauffée mais manquait de place. Par la suite, il serait pas trop mal d'acheter des vêtements qui seraient spécialement faits pour les nekos, à moins que l'homme n'en possède déjà. Les oreilles félines d'Haruko, quant à elles, bougeaient un minimum pour ne pas trop ressentir la sensation de froid.

Ils continuèrent à avancer un peu, et Aniyu prit la main de sa protégée. Celle-ci rougit très très légèrement, elle rosit même tellement c'était faible, et se laissa faire, cela ne la dérangeant pas, au contraire même. Au bout de quelques minutes de silence, calme et assez décontracté, du moins pour la petite chatte, l'homme ouvrit à nouveau ses lèvres et se mit à déblattérer quantité de mots, qu'Haruko ne comprit qu'à moitié. Tout ce qui était verbes, mots de liaisons, elle les apprendrait au fur et à mesure qu'elle verrait les gens dialoguer et lui parler. Comme une petite enfant en fait! Elle écouta très attentivement, regardant les mimiques et gestes d'Aniyu pour mieux cerner le sujet qu'il exposait. Quand il eut finit de parler, l'hybride se dit qu'elle ferait bien de faire un résumé, pour voir si elle avait comprit ce qu'il lui avait dit. Elle prit une grande inspiration, et finit par dire:


-Moi.. neko. Toi humain. Humains et nekos ici.. dans maisons. Maisons comme cage, pas de barreaux. Haruko juste?

Souriante, et attendant la réponse de l'homme, la petite demoiselle tourna son regard et observa ce qu'il y avait autour d'elle. La barrière du language était hélas bien difficile à franchir, et ayant envie d'apprendre pour pouvoir mieux communiquer, c'était vraiment un inconvénient pour Haruko! Les minutes passaient, doucement, tranquillement, tandis que l'hybride et l'humain avançaient. Ils croisaient peu de personnes à cause de ce temps froid. Ce qui étonnait la demoiselle, qui aurait pensé voir beaucoup de gens, vu tout ce qu'elle voyait venir à l'animalerie quand elle y était! Et elle ressentait bien quelque chose, même si elle n'avait pas encore vu l'ampleur du problème: les nekos étaient inférieurs aux humains. Et elle avait bien l'intention de questionner Aniyu à ce sujet. Bien qu'elle soit naïve et qu'elle connaisse peu de choses de la vie, elle avait cependant un bon don de perception et de réflexion. Après avoir un peu réfléchit à trouver ses mots et à les organiser, elle demanda:

-Aniyu.. Nekos en cage. Pas les humains. Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   Mer 17 Fév - 16:28:28

Marchant lentement dans la neige, Aniyu pensait à tout et à rien. À vrai dire, quand il serait de retour chez lui, il espérait juste pouvoir se servir quelque chose de chaud, et oublier un temps soit peu ses problèmes. Haruko n'en était pas un, mais pouvait lui apporter quelques ennuis si elle n'arrivait pas à comprendre le monde et à agir comme il fallait. Malgré cela, il était assez content de sa trouvaille. Fier, non. Mais amusé, intéressé, réjouit même. Elle était une gamine qui apprendrait sûrement très vite, s'il savait s'y prendre. L'inconvénient était certainement qu'il avait bien des choses à penser, en ce moment. L'hiver était une saison rude, aussi bien pour la vie quotidienne, que pour réfléchir à l'avenir. Depuis qu'il n'était plus productif, et qu'il avait, en quelque sorte, laissé tomber son occupation, il commençait à manquer d'argent. Bien entendu, il avait encore de quoi survivre, sinon il n'aurait prit cette hybride. Mais puisqu'il lui fallait parler langage, maintenant, autant se référer à ce qu'il faisait de mieux, c'est à dire écrire.

Peut-être pourrait-il lui apprendre à écrire, d'ailleurs. Ce serait une chose assez formidable que peu de néko devaient maitriser. L'écriture, une bien belle invention, finalement. L'aboutissement du langage parlé, l'art de mettre un mot sur chaque pensée, la capacité de trouver le plus juste des termes pour qualifier chacune des idées. Si cette hybride parvenait à composer, ce serait pour lui une victoire, à bien y penser. Et cela pourrait le remotiver lui-même à coucher son imagination sur le papier. Cela faisait si longtemps... Mais il ne faut pas faire de rêves sous la comète.
Ecoutant ses paroles, il acquiesça, en fin de compte. Hochant positivement la tête, il se dit que, même s'il ne s'agissait que d'une répétition, et que les expressions qu'il lui avait donné pouvaient n'être que des mots vides de sens pour elle, c'était déjà ça. Il se glissa donc la tête, et ne put réprimer un frisson s'emparant de lui. Reniflant légèrement, il avait hâte d'être rentré.

D'ailleurs, ils approchaient. L'avantage de cet appartement était d'être situé presque en dehors du centre-ville, tout en y étant accolé. Il pouvait ainsi circuler aisément dans le tout-Neko-City. Et puis il aimait cet abri. Le confort ne manquait pas, bien que ce soit un peu sommaire. Il avait changé les meubles de place un grand nombre de fois, aimant tout bouger. Mais dans l'ensemble, la configuration de son logement restait la même. Avec un salon simple, contenant juste un canapé clic-clac lui servant également de lit, une table basse en verre, et une armoire incrusté dans le mur, il avait suffisamment de place pour lui seul. Il y avait également une cuisine, séparée de la pièce principale pour un bar, ainsi qu'une salle de bain d'une taille convenable. Le tout était situé au deuxième étage, ce qui le fit s'arrêter devant la porte de l'interphone, prêt à composer le code d'entrée. Cependant, Haruko venait de lui poser une question à laquelle il devait répondre. S'arrêtant donc, et clignant des yeux sous la surprise, bien que la question soit ntelligente, il approcha d'elle et lui caressa doucement la tête.

" Tu vois, toi... Haruko, tu as deux petites oreilles qui ne sont pas comme les miennes... et une queue, également... et... "

S'arrêtant pour le moment de lui expliquer cela, il savait qu'il lui faudrait davantage de temps et de tranquillité. En étant posé, il serait certainement bien plus précis pour lui faire comprendre. Aussi, l'embrassant sur le front, il se détourna d'elle pour finir de composer le code. Deux secondes plus tard, il ouvrait la lourde porte et entrainait la néko jusqu'à devant celle de chez lui, l'ouvrant également par un tour de clé.

" Je t'expliquerai tout un peu plus tard. Pour le moment, fais un petit tour et visite, ça ne devrait pas prendre trop de temps. "

En disant cela, sans doute oubliait-il à qui il parlait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perle de printemps [Pv Aniyu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perle de printemps [Pv Aniyu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rouleaux de printemps photo
» Monochrome printemps ....chez Travaux manuels
» Annecy en Savoie au printemps ...
» Mon printemps
» Fin du manga de Nodame Cantabile printemps 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko-City 2 :: Archives :: Rp terminés/abandonnés-
Sauter vers: