AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Neko City 2 est un forum de rp (Role Play)
 

Partagez | 
 

 Une cage... (PV: Natsu)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une cage... (PV: Natsu)   Mar 4 Nov - 13:35:12

Elle c'était enfuit de chez son maitre mais, malheureusement, elle c'était fait attraper et avait été emmener dans une animalerie. Un seul objet la retenait dans cette endroit horrible. Un fouet. Un simple fouet au apparence bien banale mais qui causait bien des souffrances lorsque vous étiez victime de celui-ci. Recevoir des coups a la moindre trace de rebellion donnait de quoi a réfléchir et fesait en sorte de rester bien tranquille dans sa cage. Biensur, elle avait deux moyen pour s'échappée si elle le voulait. Soit attendre qu'un client demande a ouvrir sa cage et, quand celui-ci sera ouverte, elle n'aurait qu'a prendre la poudre d'escampette. Ou bien, car si vous l'ignoriez des griffes n'a pas comme seul utilité de ce défendre, mais aussi de déverouiller les serrures, comme pour sa cage, ce qu'elle pourrait tres bien faire pendant que la vendeuse, et oui car c'est une femme qui gère la boutique, aura le dos tourné pour s'échapé. Mais, elle avait bien trop peur de ce faire rattraper et qu'on la rammene ici, la vendeuse la punirait alors a l'aide du fouet pour lui faire payer d'avoir tenter de s'échapper.

Celle-ci était au fond de sa cage, recroqueviller sur elle-meme en boule, les yeux fermer pour ne pas regarder de nouveau cette endroit horrible et les clients qui passait de longs moment a l'observer devant sa cage. Trop de fois elle avait vu des clients repartir les mains vides, donnant de faux espoirs aux nékos qui esperaient pouvoir sortir d'ici. Mais, elle ouvrit lentement ses yeux pour fixer la vendeuse qui annoncait qu'il allait bientot fermer boutique. Elle tourna alors la tete sur le coté pour regarder a l'extérieur par la vitrine de la boutique qui se trouvait juste a coté de sa cage, voyant alors que le soleil avait disparut pour laisser place a la lune. Elle lacha alors un soupire, etre enfermer dans une cage donnait l'impression que le temps ne fonctionnait pas normalement. Les secondes devenait des minutes, des minutes des heures, des heures des journées, des journées des mois, des mois des années. La vie a l'animalerie était des plus ennuyantes ou bien, cela dépendait des nékos, des plus douloureuses. Car certains n'était pas aussi chanceuse qu'elle, recevant rarements des coups de fouets tandis que d'autres en recevait en tous les jours.

Puis, le bruit de la clochette annoncant l'arrivé d'un nouveau client attira son attention, tournant les yeux vers la porte d'entrée avec les oreilles dressé sur sa tete. Mais, cela était étrange de voir un client entré ici a cette heure. Normalement, il n'y avait plus personnes qui entrait ici apres l'annonce de la fermeture de la boutique. Enfin, peut-etre qu'un des nékos ici présent aurait la chance de partir et de ne plus revoir cette horrible endroit ainsi que cette vieille mégère. Mais, une chose était sure, ce ne serait pas elle qui sortirait. Habituellement, les clients ayant des enfants prendront de jeunes nékos, des enfants, et les adultes, eux, prendront des nékos qui auront de l'expérience dans un peu de tous. Elle, elle ne savait pas faire grand chose, ayant été la plupart du temps enfermer dans une cave ou dans une cage, causant que des problemes lorsqu'il était question de mettre de l'ordre dans une maison et, aussi, elle ne savait pas cuisiner, alors disons qu'elle interessait rarement les clients...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Mer 5 Nov - 14:24:01

Que faire… que puis je donc faire de cette journée banal, journée semblable aux autres, tant elle se ressemble toute. La banalité une chose devenue présente dans la vie de beaucoup de personne maintenant, presque omniprésente même. La banalité d’aller travailler, la banalité de marcher, tant de chose sont devenu banal aux yeux de tous, tant de chose sont devenu des automatismes effectuer tel des automates. Est-ce que nous devenons ? Des machines à apparence humaine, effectuant les même tâches sans relâches jusqu’à notre mort. En tout cas si c’est le cas j’espère briser cette banalité pour ne pas être semblable à un automate.

Pourtant…quoi que je fasse, quoi que je dise tout semble être un automatisme, tout semble faire partie de se rouage malsain qui me dérange depuis tant de temps. Que devrais-je faire pour casser cette routine pour mettre une barre de fer dans ces rouages en acier trempé qui tourne et tourne sans fin. J’étais encore et toujours là allonger dans mon lit à contempler le plafond immaculé de blanc sans fin, que m’inspirais pour des penser des plus étrange… J’avais les penser sombre, mais aucune réponse à mes questions, aucune réponse ne me vint criant quoi faire pour changer ma destiné…

J’avais beau tourner à gauche ou à droite rien à y faire je ne parvenais pas à me changer les idées, à me dire que cela était la réalité ou un songe. J’avais envie que cela soit les deux en même temps, je voulais rêve me dire que tout cela n’était qu’un rêve, mais me dire que cela était un rêve revenait à dire que toute mes pensées avait été guidé. Ce qui était encore plus horrible me dire que je n’étais pas maître de moi-même était quelque chose de complètement horrible, mais dire que je suis guidé par quelque chose d’autre.

Finalement j’opta pour sortir de mon lit me disant qu’y rester ne servirait à rien, mise a pars déprime et encore avoir se genre de penser. Que devrais-je donc faire pour me changer les idées…je me leva de mon lit pour entrer dans al salle de douche, je me déshabilla et entra dans celle-ci pour me rafraichir les idées. L’eau qui parcourait mon corps me fit un grand bien, les idées partir avec l’eau dans le tourbillon d’eau et passant dans les tuyaux, en espérant qu’elles ne resteraient pas coincer pour me revenir plus tard. Une frayeur stupide mais présente, ainsi soit il je n’y pouvais rien et voila tout, je n’essayerai rien non plus contre.

Bien vite je sortis de la douche pour m’essuyer réfléchissant a se que je pourrais bien faire de ma journée. Cela faisait plusieurs jours que j’avais l’envie d’aller faire un tour à l’animalerie de l’île. Pourquoi ne pas cette fois-ci y aller ? Cela me semblait être une bonne idée, histoire de changer ma routine et mes habitudes, de plus une neko dans la maison casserait forcement ma banalité quotidienne. Enfin sec j’entra dans ma chambre pour cette fois-ci m’habillé et être un peu plus présentable. Mais tout n’étais pas fini, maintenant je devais manger, direction la cuisine.

Le repas fut très rapide à trouver, je fis griller quelque tartine où je mis du fromage et du jambon, standard et banal mais tellement bon de grand matin. Je pris tout mon temps pour les manger, apprécier le pain grillé et le fromage fondu du à la simple chaleur du pain. De simple chose à apprécié, pour un simplement plaisir mais agréable. J’aurais peu resté facilement une heure à manger tranquillement mon pain, mais rien à y faire je n’aurais sûrement pas le temps aujourd’hui pour faire cela. J’allais aller à l’animalerie donc le temps je n’en n’avais pas trop étant finalement presser d’y aller.

Après le repas, je pris les différent choses qui pourrais m’être utile, comme déjà de l’argent ce qui était bien entendu logique. Puis je pris aussi un tazer, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver dehors, surtout en allant chercher une neko. Puis je pris mes clés et sortis enfin de la maison la fermant derrière moi prenant la direction du centre ville en utilise le tram qui s’arrêtait devant le parc. Mon objectif principale serrait d’attirer la neko dans la maison, ou fois dedans elle serrait bloquer.

Je ne mis pas longtemps à trouver le chemin en direction de l’animalerie, mais était-ce la bonne solution ? D’y aller directement…non peut-être pas, j'opta pour plutôt me balader en ville avant, afin de bien repérer les différente chose et les endroits qui pourrait m'être utile. Que cela soit de simplement magasin aux endroits isoler, tout pouvait être un avantage si l'on savait bien s'en servir, mais a cause de cela je ne vis pas le temps passer et bien vite le soleil commença a s'approcher, je me dépêcha alors d'aller à l'animalerie, poussant la porte pour faire sonner une petite clochette, bien vite une femme vint a ma rencontre.


« Bonjour Mr, sachez que l'on ferme bientôt. »

« Pas de soucis, je serrais rapide. »

« Très bien, laisser moi vous guidez cela ira plus vite, vous êtes le seul client après vous je ferme. »

« Très bien, si vous me laisser seul avec la neko si l'une d'elle m'intéresse. »

« Cela va de soit. »


Ainsi je me mis à suivre cette femme en allure étrange, mais qu'importe l'objet de ma convoitise étant une neko, j'observa autour de moi les cages. Il devait bien y avoir une neko intéressant ici quelque part, une neko qui me donnerait un intérêt a vouloir la connaître, mais où était elle c'était cela le plus dur. Depuis mon entrer j'avais remarquer le regard d'une neko qui semblait me suivre, isoler dans sa cage elle ne fessait rien pour attirer mon attention, pourtant elle semblait vouloir que je viens à elle. Je m'immobilisa alors, me tournant vers elle pour l'avoir en face de moi, bien sur, la vendeuse réagis bien vite à cela.

« Je ne vous la conseil pas, elle ne sais rien faire du tout, ni cuisiner, ni s'occuper de la maison, elle est maladroite et n'a aucune expérience, imaginer vous, elle est encore vierge la petite ! »

« Laisser moi seul maintenant. »

« Mais... »

« Seul j'ai dis. »


Alors que je m'approchais de la cage en question, la vendeuse retourna a son comptoir après avoir indiquer fermer sur la porter de l'animalerie. Mes yeux river vers elle je ne la lâcha pas du regarde pour finalement m'arrêter devant sa cage me mettant accroupis pour être au même niveau qu'elle. Je l'observa alors un instant, elle semblait vraiment dans un état assez étrange, ces vêtements n'était pas spécialement en bonne état et surtout une marque visible attira mon attention, je tourne le visage vers la vendeuse et vit un fouet, je compris bien vite qu'elle devait s'amuser a les fouetter, ce qui ne me plaisait pas vraiment.

« Salut toi, tu peux t'approcher tu sais, c'est pas comme si j'allais de fouetter comme l'autre. Comment t'appel tu dis moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Ven 7 Nov - 21:42:21

Kami pencha légèrement la tête pour examiner un instant le client, le regardant longuement de haut en bas. Il devait être dans la vingtaine, enfin selon elle, elle pouvait toujours se tromper. Elle resta ainsi à l’observer de haut en bas pendant un moment. Puis, elle se demanda un instant ce qu’il pouvait bien rechercher exactement. Question bien stupide, elle le savait, la réponse était claire puisqu’ici, on ne vendait que des nékos de tous âges, petit et grand. Enfin, peu importe. Elle déplia alors lentement ses jambes pour les croisés, s’asseyant ainsi en tailleur dans sa cage. Elle ne sentait presque plus ses jambes, restant toujours dans les mêmes positions a longueur de journée, sa cage étant bien trop petite pour elle pour qu’elle puisse s’allongée, se mettre debout ou même se mettre a genoux lui était impossible. Elle baissa un instant les yeux sur ses pieds, sentant comme si des fourmis lui chatouillaient les pieds. Mais, elle c’était habituée à cette sensation a force de la ressentir presque à chaque instant de la journée malgré qu’elle fût toujours aussi désagréable.

Elle reporta alors son attention en dressant les oreilles lorsque la vendeuse s’adressa à celui-ci, écoutant ce qu’il se disait. La vendeuse venait de l’informer qu’il allait bientôt fermer. La néko s’entendait a ce qu’il se retourne pour sortir en disant qu’il reviendrait le lendemain mais, avec un peu de surprise, elle l’entendit dire qu’il serait rapide. La vendeuse lui offrit alors de le guidé dans ca recherche et, évidemment, l’homme en question accepta mais a une condition, celle d’être seul avec la néko qui l’intéressait. Kami bougea lentement ses oreilles de haut en bas en penchant la tête. Etre seul ? C’était bien la première fois qu’elle entendait un client faire une telle demande. Habituellement, il n’avait qu’à jeter un seul coup d’œil au néko en question pour savoir s’il le prenait ou non. Elle trouvait que ce client était étrange, enfin bon, chacun avait ca façon d’agir. Puis, le client ainsi que la vendeuse ce mit à avancer entre les cages des nékos. Bien des fois Kami avait vu ce manège, la vendeuse utilisant toujours le même chemin pour montrer au client ce qu’il y avait de nouveau ou bien ce qui méritait un certain intérêt.

Kami les suivit un moment du regard mais, finit par s’adosser aux barreaux froids de sa cage en fermant les yeux, prenant sa queue entre ses mains pour la caresser lentement. Elle resta ainsi quelques minutes à essayer de s’endormir, n’ayant rien d’autre à faire pour le moment. Mais, se sentant observer, elle rouvrit les yeux pour rencontrer le regard du client. La néko cligna des yeux, le fixant un bref instant en bougeant de haut en bas ses oreilles. Puis, elle tourna les yeux vers la vendeuse pour la regarder un instant mais baissa bien vite la tête a ces paroles, baissant également les oreilles. La vendeuse avait raison, comme toujours, et personne ne la contredirait. Elle ferma un instant les yeux pour les rouvrir au bout d’un long moment, relevant alors lentement son visage lorsque le silence ce fut dans l’animalerie, mais se figea en voyant le client accroupit devant sa propre cage, la fixant. Elle reprit bien vite ses esprits en bougeant ses oreilles et baissant la tête, l’homme en question venant de lui adresser la parole…

« Salut toi, tu peux t'approcher tu sais, c’est pas comme si j'allais de fouetter comme l'autre. Comment t'appel tu dis moi. »

Kami le regarda un instant, hésitant à s’approcher ou non de celui-ci. Malgré c’est paroles, il pourrait très bien tenter de lui faire du mal par une façon quelconque, cette pensée lui fit prendre une décision. Elle se mit en boule, pliant ses jambes contre elle et les entourant de ses bras, posant son visage sur ses genoux, décidant ainsi de rester où elle est pour garder une certaine distance malgré qu’elle n’était pas énorme, le client n’aurait qu’a tendre le bras pour la toucher. Enfin bref, elle bougea lentement ses oreilles en le fixant, répondant d’une voix a peine audible…

-Kami...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Mer 19 Nov - 9:04:40

La réaction de la neko fut plutôt décevante pour lui, pourquoi avait elle réagit ainsi alors qu’il était plus que sincère dans ses paroles, enfin on y peut rien. Il est vrai qu’elle ne sait rien de lui et inversement, donc il ne connaissait pas son passé et celui-ci la poussait s’en doute à avoir eu ce reflex de rejet rapide. Bien entendu cela ne rendrait pas la conversation facile, mais par chance elle lui dit malgré tout son prénom, au moins il avait déjà un élément sur elle. C’était mieux que rien après tout, au moins il ne pouvait pas dire qu’elle le rejetait complètement, maintenant il devait juste trouver comment la faire parler et la mettre en confiance.

Ce qui n’est pas la chose la plus facile à faire bien entendu, surtout dans un endroit pareil, comment pouvait il gagner sa confiance ici ? Alors qu’il y avait rien, mise a par des barreaux de fer entre eux deux, la tâche semblait perieuse et entreprenante, qu’importe s’il voulait vraiment la sortir de là, il devrait l’amadouer. Toujours face a la cage en la fixant, son regard l’observa de haut en bas, par la suite il se tourna vers cet home, le vendeur, que pouvait il manigancer encore celui-là. Sûrement rien de bon, et moins il resterait ici, au mieux il se porterait a coup sur, donc là tâche consistait a sortir ou les faires sortir d’ici le plus rapidement possible.

A nouveau son visage vers la neko il réfléchit rapidement, comment lui faire vite gagner sa confiance, il devait bien y avoir un moyen…De quoi rêve toute les nekos d’ici ? De sortir bien sûr, peut-être pourrait il utiliser cet argument percutant contre celle-ci, mais rien n’était sur après tout avec elle, celle-ci pourrait très bien le rejeté sous prétexte de ne pas avoir confiance. Mais la confiance c’est justement ce qu’il cherchait à trouver en elle, même qu’un grain lui suffirait pour la manipuler pour le moment, de plus facilement. A cette pensée, un long frisson le parcourait, son visage se tournant vers l’homme qui s’était approcher de la cage.


« Alors, elle vous plait ? »

« Je discute, je discute »

« Si vous y arriver, celle-ci n’est pas bavarde et ne vaut rien. »

« En vu de la marque que j’ai peu constater, il semblerait que certain s’amuse avec elle. »

« …je vois pas de quoi ovus parlez. »

« Oh, quel dommage, ce qui est dommage c’est que cette prison m’empêche de bien la voir, et cet endroit est trop bruyant pour discuter, comment voulez vous réussir à vendre ? »

« Heu…oh ! Mais on peut arranger cela, on va la faire bouger a l’arrière boutique il y a un pièce…spécial. »

« Faite donc ! »

Le vendeur s’exécuta rapidement, prenant la cage avec un objet spécial a roulette, et la fit rouler jusqu’au fond de l’animalerie les fessant entrer dans une pièce effectivement spécial. Dans cette pièce il y avait un lit, un divan, une sorte de pite de dance avec une barre, et différente chose bien profiter de la neko et la tester a sa guise. La vendeur ferma la porte après avoir ouvert la cage, celui-ci s’approcha alors de celle-ci pour la lui ouvrir avant d’aller prend les objets d’amusant que le vendeur lui avait montrer pour les mettre dans la poubelle. Ainsi cette pièce lui semblait plus normale et acceptable pour parler convenablement avec celle-ci.

Il alla ‘assoir sur le lit, pourquoi le lit ? Car il se doutait qu’elle irait sûrement sur le divan, ou alors sur le lit, mais dans ce cas il y aurait plus de place pour eux deux, ne voulant pas la forcer à être trop proche de lui. Après tout son but n’était pas de lui faire peur, mais juste qu’elle se sente en sécurité pour le moment, chaque chose à son temps, et pour le moment c’était le temps de gagner sa confiance. Son visage se tourna vers la cage pour la regarder faire, les prochaines paroles allaient être très importante et sûrement déterminante, il ne devait donc pas se tromper.


« Tu fie pas au apparence de cette pièce, ici on pourra discuter tranquillement sans être déranger. Sort donc et assit toi, sauf si tu préfère rester au fond de ta cage et retourner dans cet endroit, Kami. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Dim 23 Nov - 19:26:17

Kami resta silencieuse après avoir dit son prénom au client, immobile à observer celui-ci. À quoi pouvait-il bien penser ? Peut-être rien de bon pour elle. Cette pensée avait de quoi ne pas la rassurer. De plus, le fait que le vendeur les observait de son comptoir la rendait nerveuse. Sa queue bougeait rapidement a côté d’elle, signe de sa nervosité. Mais, elle restait bien en boule au fond de sa cage, craignant le moindre contact avec le client. Et puis, sa peur était logique, les seuls contacts qu’elle avait eu avec les humains, c’était pour la plupart du temps par des coups de fouet. La seule pensée que ce client puisse la maltraité de la même façon l’inquiétait malgré que ses peurs n’étaient pas fondé, il pouvait tout aussi bien ne lui vouloir aucun mal. Hm, peut-être que finalement elle pourrait s’approché un peu. Elle s’apprêta à le faire lorsqu’elle vit le vendeur s’approché, changeant aussitôt d’idée. Finalement, elle restera sagement où elle est, au fond de sa cage.

Elle baissa son visage pour regarder le plancher de sa cage mais dressa ses oreilles sur sa tête pour écouter ce que ce disaient le vendeur et le client. Elle bougea ces oreilles rapidement lorsqu’elle entendit l’homme faire allusion à une marque. Elle chercha aussitôt des yeux la marque en question sur son corps. Où avait-il bien pu voir cela ? Là, sur sa cuisse, il y avait une marque d’un coup de fouet, celle-ci ne datait d’il n’y a pas longtemps, étant récente. Mais, elle détourna bien vite les yeux de cette marque pour regarder le vendeur. Elle n’avait pas suivit la conversation mais elle avait crut entendre celui-ci dire qu’il allait la déplacer a l’arrière boutique. Elle baissa ses oreilles, c’était là qu’il s’amusait a les fouettés, elle et tous les autres nékos ou bien pour certaines, pour s’amuser avec leurs corps. Mais, pourquoi voulait-il l’emmener là ? Elle l’ignorait et sa l’inquiétait. Elle enroula sa queue autour d’elle, gardant les oreilles baissées.

Mais, elle dut bien vite changer de position pour s’accroché aux barreaux de sa cage lorsque le vendeur « balança » sa cage sur une sorte de plateau a roulette. Il l’emmena ainsi jusqu'à la pièce en question, là, il déverrouilla sa cage avant de partir, la laissant seule avec le client. Elle jeta un coup d’œil dans la pièce, voyant alors un bon nombre d’objets qui ne la rassurait guère. Kami tourna les yeux vers le client qui s’approchait de sa cage afin de l’ouvrir. Elle se raidit aussitôt au fond de celle-ci, s’attendant à ce que l’homme la sorte de force de sa petite boîte métallique. Mais, il n’en fit rien, s’éloignant plutôt pour jeter les objets dans la poubelle. Elle penchant la tête en dressant ses oreilles, le regardant faire, un peu confuse. Les questions ce bousculaient dans sa tête. Des questions sans réponses pour le moment. Le client alla alors s’asseoir sur le lit. Évidemment, elle le suivit des yeux. Qu’est-ce qu’il voulait exactement ? Elle eut bien vite une réponse à cette question silencieuse.

« Tu fie pas au apparence de cette pièce, ici on pourra discuter tranquillement sans être déranger. Sort donc et assit toi, sauf si tu préfère rester au fond de ta cage et retourner dans cet endroit, Kami. »

Ces dernières paroles la firent hésiter. Devait-elle rester ou non dans sa cage ? Il venait de dire qu’il ne voulait que discuter. Discuter de quoi ? Sa vie ? Elle n’avait rien à lui dire, ni sur quoi que ce soit d’autres. Enfin, elle pouvait au moins faire l’effort de sortir. Donc, elle sortit lentement de sa cage. Mais, elle dut se tenir à la cage une fois debout, ses jambes étant engourdit. Une fois sure qu’elle ne tomberait pas, elle s’approchant lentement du lit, surveillant les moindres gestes du client avant de s’asseoir a l’autre bout du lit. Elle prit alors sa queue entre ses mains pour jouer avec celle-ci nerveusement. Être ainsi proche de l’humain la rendait nerveuse en plus d’être seule avec lui. Elle baissa la tête, regardant ses pieds, n’osant tout simplement pas regarder ailleurs. Demandant un bout d’un moment d’une petite voix.

- De… De quoi voulez-vous discuté ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Dim 30 Nov - 18:00:05

Ses mains poser sur le lit, les doigts légèrement écarté pour avoir un meilleur appuie alors que le drap glissait en partie entre ceux-ci cachant à certain endroit le doigt en question. Le drap était doux et souple, une agréable sensation au toucher et aux caresse, un toucher incroyablement délicieux au doux contact de la peau. On pouvait vite comprendre la nature de cela et surtout pourquoi il avait mit une tel chose ici, simplement pour donner envie au contact physique ou alors le rendre plus agréable, donc pour faire bref pour coucher avec les nekos.

Malgré le faite que ces mains était occupée avec le drap à le sentir mais n’ayant pas d’envie spécial vis-à-vis de celui-ci, ses yeux quand à eux fixait la neko de façon a la scruter. Il voulait en savoir le plus possible sur elle avant de l’acheter, pour être sur que cette achat serra correct et non mauvais, n’ayant pas d’argent illimité le choix était primordial et très très important, en aucun cas il ne voulait et voir même ne pouvait faire d’erreur, la première qu’il choisirait serrait aussi la dernière.

N’ayant d’autre choix que d’attendre qu’elle prit la décision de sortir ou non, dans l’un des cas elle serrait remit dans le magasin en vente, dans l’autre la discutions se poursuivrait pour peut-être aboutir a quelque chose. En tout cas le choix lui appartenait et c’est elle qui allait en partie décider de son avenir dès maintenant, l’homme fait un pas, mais la neko doit en faire un autre. C’est ce qui était clair dans l’esprit de Natsu mais sûrement pas dans l’esprit de tous les autres, après tout il était un incompris et les autres étaient tous des débiles qui ne comprenaient rien.

Finalement elle sortit de la cage, ayant d’ailleurs du mal au début à marcher, chose étonnamment logique, mais qu’importe il continua de l’observer sans rien dire. Au bout d’un moment elle réussit à marcher pour aller sur le lit dans le coin se repliant sur elle-même, peut-être avait elle peur de subir le traitement habituel du lit, ou peut-être l’avait elle déjà connu. Mais ce tic nerveux de caresser sa queue montrait bien qu’il y avait un soucis et un gros stress, mise à pars cela, et sa fameuse question, il n’y avait pas grand-chose a dire.

Il se tourna alors vers celle-ci sans pour autant s’en approcher, vu qu’elle semblait distance et craintif, la force pourrait la pousser dans ces dernier retranchement. Et donc elle deviendrait violente, si elle le devait sa serrait dangereux pour lui et pour elle, et voulant éviter cela il préféra rester loin d’elle, enfin de l’autre côté du lit pour l’instant. Même si ce n’était pas l’envie de la voir de plus près qui manquait, qu’importe, s’il voulait gagner sa confiance pour l’acheter plus facilement, il devait faire ce genre de chose, sans ceci jamais elle n’accepterait de lui, c’était une sorte de contrat.


« Mh…et biens parle moi de toi Kami, d’où viens tu, comment es tu arrivée ici, que t’es t’il arriver avant. Ce que tu aime, ce que tu n’aime pas, etc… des choses important donc. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Lun 8 Déc - 0:36:44

Elle était nerveuse. Le client l'avait sans doute remarqué dut au fait qu'elle se caressait nerveusement sa queue de long en large. Elle tentait de s'arrêté afin de rester immobile, mais elle en était incapable. Donc, elle continuait sans cesse, attendant une réponse venant de l'homme assis non loin d'elle sur le lit. Ce lit dont elle connaissait l'utilité malgré qu'elle n'avait jamais eu droit a ce traitement, a son grand bonheur. Mais, sa nervosité était dut a deux choses. La première, était être ainsi a proximité du client. Et la deuxième, c'était cette pièce, étant ici qu'elle se fesait fouetté par le gérant de l'animalerie. Mais de ce côté, elle n'avait aucune crainte a avoir, l'homme ayant jeté tout les objets qui aurait pu servir a la torturé. Mais malgré cela, ca nervosité ne se dissipait pas, au contraire, elle grandissait dut au silence qui s'éternisait. Puis, la voix de l'homme la fit sursauté, tournant alors les yeux vers lui.

« Mh…et biens parle moi de toi Kami, d’où viens tu, comment es tu arrivée ici, que t’es t’il arriver avant. Ce que tu aime, ce que tu n’aime pas, etc… des choses important donc. »


D'où elle venait ? Hm, elle n'en n'était pas sure mis elle croit être née ici, a Neko-city. Et comment elle était arrivé ici. L'envie d'en parlé ne l'enchantait guère mais bon. plus vite elle réponderait, plus vite cette interrogatoire prendrait fin.

- Je suis née ici et... j'avais réussit a m'enfuit de chez mon maitre mais je me suis fait attrapé, alors on m'a emmené ici.

Bon, deux choses de régler. Maintenant, ce qu'elle aimait et ce qu'elle n'aimait pas. Pour ces deux questions, elle ne savait pas trop quoi lui répondre, ayant passé son temps a servir les humains, que cela lui plaise ou non. Donc, elle n'était pas vraiment expérimenté dans la vie, mais bon.

- Et pour les deux autres question, et bien... j'aime et je n'aime pas grand chose, n'ayant pas fait grand chose de ma vie a part servir mes maitres. J'aime le chocolat, être dehors, les fraises... Et je n'aime pas les fouets, l'eau, être enfermé dans un espace restrint... C'est ca en gros...

Puis, elle baissa les yeux sur sa queue. Inconsciemment, elle avait cessé de la caressé, c'était un bon début. Signe qu'elle était de moins en moins nerveuse. Mais, elle sursauta en entendant la porte de la pièce s'ouvrir, tournant les yeux vers celle-ci pour apercevoir le vendeur, celui-ci la fixa un instant avant de tourné les yeux vers le client. Aussitôt, Kami baissa les yeux en recommencant a caressé rapidement sa queue.

- Monsieur, l'heure de fermeture est dépassé depuis un bon moment. Alors, vous la prenez ou non ? Je n'ai plus de temps a perdre ici a attendre.

(j'ai fait vite, désolée ^^")


Dernière édition par Kami le Mer 31 Déc - 3:00:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   Jeu 11 Déc - 23:32:42

L’observation, c’était la base de beaucoup de chose pour comprendre les situations ou le comportementale de certain personne, voir des personnes en règles général. Et c’est ce qu’il n’arrêtait pas de faire, chaque fait et geste de la neko était analyser, surtout les multiples caresse sur sa queue, indiquant un grand stress ou une inquiétude par rapport a la pièce et a lui. Il pouvait parfaitement comprendre qu’elle était inquiète et qu’elle avait peur, après tout c’était un humain il avait tout les droits sur elle, et si il décidait de s’amuser avec elle sur le lit, elle était obliger d’accepter.

Pourtant son regard semblait indiquer autre chose, mais qu’importe il devait penser à autre chose, si il était ici c’était pour en savoir plus sur elle, savoir des choses importante et donc avoir une idée de son état d’esprit. Il aurait peut-être même du poser plus de question, et des plus précis mais sur le coup il n’avait pas vraiment eu d’idée et il avait dit la première chose qui lui était passé par l’esprit a se moment là. Mais c’était s’en doute mieux que rien, après tout avec rien il n’aurait pas été loin, tandis que là au moins il irait quelque part.


- Je suis née ici et... j'avais réussit a m'enfuit de chez mon maitre mais je me suis fait attrapé, alors on m'a emmené ici.

Il sembla intrigué a cette phrase, elle avait fuit ? Donc c’était une du genre à s’échapper, voila une chose dont il devrait faire attention, mais peut-être était-ce du au comportement de son ancien maître aussi. Oui, pas sûr du tout cela, le comportement rebelle cacher était bien plus probable, après tout, une tête de gentille pour sortir et un comportement rebelle une fois sortie, cela semblait très logique dans un sens.

- Et pour les deux autres question, et bien... j'aime et je n'aime pas grand chose, n'ayant pas fait grand chose de ma vie a part servir mes maitres. J'aime le chocolat, être dehors, les fraises... Et je n'aime pas les fouets, l'eau, être enfermé dans un espace restreint... C'est ca en gros...

Il tourna son visage vers une petite fenêtre de la pièce, qu’il observa réfléchissant, la neko aimait des choses simples et banal, d’après ce qu’elle venait de dire elle ne connaissait pas grand-chose. Une chance ? Un avantage serte…il aurait plus facile à l’utiliser et la manipuler, lui faire explorer et découvrir le monde, lui donner envie de mille et une merveille serrait un avantage à ne pas négliger, autant cela était intéressant, autant cela pouvait aussi être dangereux.

- Monsieur, l'heure de fermeture est dépassée depuis un bon moment. Alors, vous la prenez ou non ? Je n'ai plus de temps a perdre ici a attendre.

Soudain sortit de ses pensées par cet homme, il tourna le visage vers lui pour le regarder, déjà plus de temps ? Cela était plutôt gênant, très gênant même car il n’avait pas eu suffisamment de temps pour bien la connaître. Que faire que faire…il ne savait pas trop si prendre un tel risque était bon ou non, après tout c’était vraiment très risquer… Hésitation a son comble, folie et envie réunifié tout a vif tout a joie, tout a malheurs et compassion.

Il fini par se lever pour s’approcher de l’homme, le vendeur allant de pas en pas pour discuter avec celui-ci, même si la conversation ne serrais certainement pas intéressante, il se devait de discuter. Bien entendu le choix devait être un oui ou un non, d’ailleurs, l’homme appela la neko à l’ordre, la fessant venir vers eux, retournant dans le magasin lui-même. La nuit déjà tomber, les rues éclairer maintenant pas les potos de lumière, le magasin fermer et devenu peu éclairer, des yeux jaloux et envieux tourner vers la neko, dans la pénombre donnant un air sinistre au magasin.

Leurs pas lourd raisonnaient dans tout le magasin, les nekos devenu silencieux accentuaient l’effet de malaise qui y régnait déjà. Arrivée au comptoir l’homme répéta a nouveau sa question, voulait il l’acheter, là le temps était contre lui et sa réponse serrait déterminante. Il tourna son visage vers la neko pour la regarder, hésitant, il l’observa droit dans les yeux et finalement regarda le vendeur pour donner la réponse déterminante.


« Bon, et bien finalement je vais la prendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une cage... (PV: Natsu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une cage... (PV: Natsu)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tuto - Steel Cage (Jakks)
» Classics Ring Cage Deluxe
» CE MONDE, COMME ON DIT, EST UNE CAGE À FOUS de Fiefmelin
» [Buckhanon, Kalisha] En cage
» La cage aux corbeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko-City 2 :: Archives :: Rp terminés/abandonnés-
Sauter vers: